skip to Main Content
J’ai Jeûné De… Shopping !

J’ai jeûné de… shopping !

Et oui, je l’avoue.  J’ai même jeûné de shopping!
Tout d’abord mon rapport au shopping : je le fais que dans le but d’acheter. Je n’aime pas le lèche vitrine, je trouve ça inutile, à part me dégoûter et voir tout ce que je n’ai pas je ne comprend pas pourquoi le faire (Ouais, pourquoi sérieux??). Du moins je n’aimais pas avant peut-être aujourd’hui le faire ne me tordrais plus le ventre en deux !
C’était plutôt une thérapie bien souvent qu’un réel besoin et un plaisir. Je me suis rendu compte, que j’essayais de combler un vide. Que ce soit une déception, un manque de confiance en moi, la tristesse, un manque de performance au travail, une colère, une amertume etc….
Lorsque je n’étais pas au top de ma forme niveau rentabilité au boulot, je n’avais plus confiance en moi-même et donc je “pensais” avoir besoin de me refaire un p’tit look histoire de me sentir mieux dans ma peau. Cette sensation ne durait qu’une semaine au mieux.
Et surtout, le shopping prenait la place de mon réel confident le Saint-Esprit. Comme c’était une solution de très courte durée et éphémère, à chaque rebond émotionnel je courrais au magasin.

Comme tu l’imagines, j’enchaînais échecs sur échecs.

Entre la carte bleu qui chauffait, les mensonges à mon mari (car bien entendu comme toutes femmes qui pensent se respecter je cachais mes nouveaux vêtements, tu sais très bien de quoi je parle) et la déception de moi-même car je n’arrivais pas à atteindre mes objectifs concernant mon budget, j’étais déçue car je n’arrivais pas à garder un équilibre émotionnel.
Bref l’engrenage tu vois.
Au bout d’un certains temps, j’ai senti qu’il était temps que ça change et que je me reprenne en main, que je sois violente. Et donc, après m’être foutu quelques claques avec l’aide du Saint-Esprit, j’ai décidé de JEÛNER !
Je ne me suis pas fixé de durée, je me suis juste dit : Tu as tout ce qu’il faut, tu ne seras peut-être pas à la pointe de la mode du moment d’ici quelques semaines, mais ce qui te définis n’est pas ton apparence extérieur mais ton intérieur. Lorsque tu auras des frustrations, tu n’auras pas d’autres choix que de courir auprès de Papa. Oui la nourriture n’était plus un choix non plus (article à venir).
C’est très facile de dire “mais ce qui te définis n’est pas ton apparence extérieur mais ton intérieur.” La majorité des personnes le disent, simplement pas grand monde l’applique et il était temps que je le fasse. Et à ma grande surprise je suis restée 5 MOIS sans acheter quoi que ce soit. Un vrai exploit!

Que s’est-il passé durant ces 5 mois, pour quel résultats ?

J’ai appris à me détacher du regard des autres, cela m’a forcé à affirmer mon identité davantage. Je me suis mise à chercher le Seigneur encore plus, toujours plus et je me suis aperçue que sa présence dépassait de très loin un achat de vêtements car derrière il n’y avait jamais de déception. Mais aussi, j’ai rééquilibré mon budget, fait d’autres choses avec cet argent. Je me suis aperçu que je donnais trop d’importance au “look”, que j’avais largement de quoi être satisfaite. J’ai même vidé mon dressing et j’ai donné.

Bref, un gros changement, un tremplin pour mon identité de femme, de femme en Christ.

Quand on veut du résultat, il nous faut prendre des décisions radicales. J’ai essayé de me freiner par mes propres forces, mais je ne m’attaquais pas au problème et le jeûne m’a servi à ça. A retirer tout le superflu pour entendre ce que le Saint-esprit voulait dire et surtout pour voir ce qu’il voulait réellement travailler. – Il existe le slow shopping thérapie, ça consiste à “prendre son temps avant d’acheter”. Je pense que c’est un moyen d’atténuer le problème qui reviendra sous une autre forme. (si problème il y ‘a bien entendu) – Il faut trouver la racine et laisser le Saint-Esprit couper et nous apprendre à nous conduire d’une autre manière.
Jésus est le remède!
 
Bien sûr j’aime me vêtir correctement, être coquette, parfois sportwere d’autres fois plus féminine et je veux être un bon témoignage que ce soit pour mon mari mais aussi pour le Royaume.
J’ai d’ailleurs travaillé mon identité visuelle, je vois déjà les changements je me sens tellement plus moi ! Bref, on ne se rend pas compte ce qui se cache parfois derrière certaines pratiques quotidiennes.
Tu sais ça vaut le coup de se laisser passer au rayon laser par le Saint-Esprit.
Aujourd’hui c’est un plaisir et un besoin élémentaire, voilà l’unique motivation de cette activité.
Il y’a plusieurs formes de jeûne, l’essentiel c’est que ça devienne un style de vie afin d’approfondir sa relation avec Dieu.
 
Je t’embrasse,

Photo de Soragrit Wongsa sur Unsplash

Cet article comporte 0 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Back To Top