skip to Main Content
Ma Victoire Sur L’endométriose

Ma victoire sur l’endométriose

J’avais 19 ans lorsque le chirurgien m’a annoncé : Mademoiselle vous souffrez d’endométriose, c’est une maladie chronique qui touche 1 femme sur 10 (à mon époque en tout cas). Je vous préviens, ce sera très difficile d’avoir un enfant naturellement. Lorsque le moment sera venu, venez me voir pour que l’on voit cela ensemble. Car en effet, l’endométriose est l’une des causes d’infertilité chez la femme.  

Qu’est-ce que l’endométriose ? Pour faire simple elle se caractérise par la formation de cellules d’endomètre (muqueuse qui tapisse l’utérus) en dehors de la cavité utérine et au fil des cycles menstruels, ces cellules se comportent comme l’endomètre, et saignent au moment des règles; cependant, comme elles sont hors de l’utérus, le sang ne peut pas s’évacuer: il se forme alors des kystes ou des adhérences sur/entre les organes  

Je venais de rencontrer Romain (mon mari) lorsque du jour au lendemain j’ai commencé à avoir des règles très douloureuses. Elles étaient accompagnées de symptômes terribles. J’étais dans l’incapacité de bouger, de travailler… Après de multiples examens (j’ai un très mauvais souvenir de l’IRM par exemple…) il s’est avéré que j’avais des nodules, et des kystes sur les ovaires et derrière l’utérus. Après ce diagnostic, je me suis faite opérée. Je me souviens avoir été dans une paix incroyable au moment de l’opération. Pourtant je me dois d’être honnête, j’avais peur de l’avenir. J’ai accepté dans cette période la maladie comme faisant partie de mon identité. Je réfléchissais à l’adoption. Je recherchais des personnes comme moi pour échanger. Je voulais trouver un réconfort. Suite à cette opération, j’ai eu le choix entre deux « traitements » qui ne le sont pas véritablement car c’est une maladie qui ne se soigne pas. L’endométriose on en guérit pas, on apprend à vivre avec. On mange différemment. On réfléchit autrement. On prend des médicaments régulièrement. Et surtout, on ne peut plus avoir denfants comme on le désire. Tout doit être calculé. 

Est-ce que j’étais en Christ à ce moment-là? Bien entendu. Je venais en plus de me faire baptiser. Mais je ne connaissais pas mon identité en Lui, ni mon autorité. Je vivais avec un tas de fausses croyances religieuses. Ma façon de gérer cette situation était tout à fait « normale » dans ces conditions. J’ai accepté la maladie. Je me disais : si Dieu permet c’est qu’il y a une raison. Si je dois souffrir pour Lui, je le ferais. Dieu veut peut-être que j’adopte. Les démons devaient bien rire à ce moment-là. Aujourd’hui ils fuient devant la vérité ahah !!! 

Six années se sont écoulées à laisser cette forteresse de mensonges prendre racine en moi. Je ne ressentais plus de douleurs car je prenais un traitement contraceptif pour ne plus avoir mes règles. Seulement je ne faisais qu’occulter cette réalité dans ma vie. Je vivais en laissant tout ça de côté comme ce fameux tiroir dans lequel on laisse trainer tout et n’importe quoi. Jusqu’à ce fameux jour où j‘ai décidé de donner véritablement ma vie à Jésus, c’était en 2017 : lisez le à-propos et visionnez mon passage dans les émissions Parole de femmes sur emci.tv . C’est alors que je découvre mon héritage en Christ, mon identité et mon autorité en tant qu’enfant de Dieu. Je suis sortie de la passivité dans beaucoup de domaines. Je ne me suis pas attaquée à la maladie tout de suite. Il était nécessaire avant tout que la Parole de Dieu fasse son œuvre en moi. J’avais besoin de foi. Nous le savons, la foi vient de ce que l’on entend. Qu’entendons-nous actuellement ? La Parole de Dieu ou les paroles de mort et d’incrédulité? J’ai dû faire ce choix. Balayer les mauvaises paroles venant de la télévision, des proches, des diagnostics, des chroniques de santé pour n’écouter QUE la Parole de Dieu. 

J’aime beaucoup l’expression de Pasteur Mathilde Spinks : construire son bateau de foi. C’est exactement ça. J’ai écouté beaucoup d’enseignements sur emcitv concernant la guérison. J’ai médité, et prié. Je construisais mon bateau de foi. Planche par planche. Morceau de bois par morceau de bois.

Lorsqu’un beau matin (les bontés de l’Éternel se renouvellent chaque matin, amen!), Romain me partage un passage de la biographie du missionnaire Reinhard Bonnke. Je ne sais pour quelle raison, mais à ce moment-là je reçois une conviction profonde. Je reçois une parole dans mon esprit qui me dit : Emmanuelle je veux être au contrôle de toutes les sphères de ta vie. Il est temps que tu me fasses confiance pour ta descendance. À cet instant précis j’ai su qu’il fallait que je jette mon traitement. J’aurais pu tout simplement occulter cette pensée la trouvant folle. Mais j’ai fait le choix de croire. Une mesure de foi s’est levée en moi.

Deux mois plus tard, j’apprends que je suis enceinte. Aujourd’hui je suis une maman comblée d’un petit garçon de 1 an. Je n’ai à ce jour plus aucune douleur, plus aucun symptôme. Mon miracle se trémousse devant moi chaque jour.

Psaumes 128 : 3 

Ta femme est comme une vigne féconde dans l’intérieur de ta maison; […]

 J’aimerais rétablir la vérité. Dieu n’envoie pas la maladie. Dieu n’est pas la source de la maladie. Le diable est la source de la maladie. Dieu ne permet pas que nous soyons malades. C’est nous qui permettons à la maladie de s’installer par notre manque de connaissance. Un manque de connaissance de notre identité et de notre autorité. Nous mettons notre foi dans les œuvres du diable. Sans le savoir. Pensant qu’elles viennent de Dieu pour nous former. Pour nous bâtir. Dieu ne se glorifie pas dans la maladie. Dieu Se glorifie dans la guérison. Il est Abba. Abba n’injecte pas de virus, de cancer dans le corps de ses enfants. Il injecte son sang qui nous purifie et nous guérit.

Jamais je ne ferais ça à mon enfant pour lui apprendre la vie. Et vous le feriez-vous ?

Esaïe 53.5

« Mais il était blessé pour nos péchés, Brisé pour nos iniquités; Le châtiment qui nous donne la paix est tombé sur lui, Et c’est par ses meurtrissures que nous sommes guéris. »

—–
Photo principale by Nynne Schrøder on Unsplash
Cet article comporte 6 commentaires
  1. Merci pour ce témoignage très encourageant, je l’ai partagé en commentaire de mon article sur la contraception, sur mon blog. Ce genre de témoignage muscle notre foi et je prie qu’il encourage d’autres à se lever dans la prière et la foi au lieu de “subir” des circonstances…

    1. Amen, j’ai toujours ce verset à l’esprit qui dit qu’il en est fait selon notre foi. Nous pouvons nous faire voler un tas de choses, mais nous avons la possibilité de reprendre ce qui nous revient de droit. C’est une bataille déjà remportée à La Croix, nous n’avons plus qu’à maintenir l’ennemie de nos âmes, les circonstances, en domination. Merci pour ton commentaire 🙂

  2. Merveilleux témoignage!
    Je viens de découvrir que je vous ai vu il n’y a pas longtemps dans l’émission “Paroles de Femme” :D!
    Je suis super contente car j’avais beaucoup aimé la série d’émission à laquelle vous avez participé!
    Je suis hyper heureuse d’être tombée “par hasard” (je ne crois pas au hasard car je crois que Dieu guide vraiment toute chose) sur votre blog!

    Que Dieu vous bénisse vous ainsi que votre famille!

    1. Effectivement il n’ y a pas de hasard avec Dieu. Le Saint-Esprit nous conduit dans toutes choses. Sois pleinement bénie Tracy

  3. Bonjour,

    Merci pour votre témoignage très encourageant. Les médecins m’ont diagnostiqué cette truc mais je construis mon “bateau de foi” petit à petit . Dieu est fidèle à sa parole et je crois que j’expérimente la guérison au nom de Jésus.

    Que Dieu vous bénisse

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Back To Top