skip to Main Content
Arrête Et Contemple !

Arrête et contemple !

Arrête un instant et contemple

T’arrives t-il de te poser pour juste contempler Dieu ? Gardes-tu les yeux fixés sur Jésus, chaque jour de ta vie ?
 
C’est la fin du mois, nous sommes à l’aube d’une nouvelle année.
Et comment bien la terminer ? En contemplant Dieu. N’est-ce-pas une belle façon de la finir ?

Mais tout d’abord, qu’est ce que la contemplation ?


Le dictionnaire Larousse nous donne cette définition :
Action de contempler quelqu’un, quelque chose, de les regarder avec attention et longuement. / État de l’esprit qui s’applique profondément à un objet intellectuel, état de l’âme qui se donne tout entière à la méditation. / Union à Dieu, par la connaissance affective.
 
Voyons d’un point de vue biblique. J‘ai relevé deux formes de contemplation qui se complète totalement bien entendu et j’aimerais te les partager.
 

La première, est de fixer nos yeux sur Jésus-Christ chaque jour de notre vie.


Fixes-tu tes yeux sur Jésus-Christ chaque jour ?
Plus nous les fixons sur Lui, plus nous devons comme notre frère aîné. C’est la volonté de notre Père. Car Il nous a destiné d’avance à devenir conformes à l’image de son Fils, afin que celui-ci soit l’aîné de nombreux frères. (Rom.8:29)
Jésus doit être notre modèle de vie, où chaque jour nous recherchons à Lui ressembler.
 
Et nous tous qui, le visage découvert, contemplons, comme dans un miroir, la gloire du Seigneur, nous sommes transformés en son image dans une gloire dont l’éclat ne cesse de grandir. C’est là l’oeuvre du Seigneur, c’est-à-dire de l’Esprit. (2 cor 3:18)
 
C’est une contemplation quotidienne à laquelle nous sommes appelés conformément au plan de Dieu pour nos vies. Quel privilège, quelle grâce de pouvoir ressembler à notre Sauveur grâce à son Esprit !
 

La deuxième, est de passer des temps spécifiques à l’admirer.


Passes-tu des temps spéciaux à contempler Dieu ? À juste le regarder pour l’admirer ?
 
On a tendance dans nos temps de prières à vouloir aussi être productifs autant que possible par nos paroles, nos actions de grâces, nos louanges. Et ce n’est pas une mauvaise chose, mais parfois nous oublions juste de l’admirer dans notre être intérieur.
 
Dans le Psaumes 46:10 il est écrit : Arrêtez, et sachez que je suis Dieu.
 
Il y a également le Psaumes 63:2-3, que je trouve magnifique et qui définit bien la contemplation :
 
Ô Dieu, tu es mon Dieu ! C’est toi que je recherche. Mon âme à soif de toi, mon corps même ne cesse de languir après toi, comme une terre aride, desséchée et sans eau. C’est pourquoi, dans ton sanctuaire, je te contemple pour admirer ta puissance et ta gloire.
 

 

En cette fin d’année, arrêtons-nous quelques instants pour l’admirer de tout notre coeur.
Prenons conscience de qui Il est, de sa gloire et sa puissance, de sa bonté et de son amour.
La contemplation nous amène à un cœur à cœur avec Dieu, avec la magnificence de la trinité.
Dans ces temps, nous apprenons parfois beaucoup plus, car le Saint-Esprit agit tel un torrent dans nos cœurs qui coule, pour étancher notre soif et nous remplir de sa source d’eau vive.
 
Et gardons les yeux fixés sur Jésus, notre modèle, notre exemple parfait.
Crédit photo : Brooke Cagle sur Unsplash
Cet article comporte 0 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Back To Top