skip to Main Content
Quand Nous Devons Abandonner

Quand nous devons abandonner

Quand nous devons abandonner

 


 

Quand Dieu nous demande d’abandonner quelque chose…

faîtes-vous assez confiance au Seigneur pour le faire ? 

 


 

Comme vous le savez, si vous me suivez sur les réseaux, nous (mon mari, mon chien, le bébé dans mon ventre et moi) avons déménagés au Canada, plus précisément au Québec.

Cela fait un mois que nous y sommes, et je reprends enfin mon clavier pour vous écrire. J’avoue je n’attendais que ça, vous partagez certaines de mes expériences, pour vous encourager ou tout simplement occuper vos soirées 🙂

Aujourd’hui, j’aimerais vous parler de notre maison en France, oui parce qu’il y’a une histoire avec elle, et cela mérite bien un article !

Avec mon mari, nous avons acheté une maison il y’a maintenant presque 6 ans, fraîchement mariés, nous ne voulions pas partir en location, nous étions pleins d’ambitions (et de naïveté).

Nous avons achetés une maison sympa avec tout ce qu’il faut pour fonder une famille et s’y projeter pour une bonne dizaine d’années. Bon, oui, il y avait quelques travaux (quelques???).

Nous n’avions pas de gros revenus au moment de l’achat, avec un temps plein sur deux, vous imaginez un peu.

Au final, nous nous retrouvons avec une maison où nous avons JUSTE gardés les murs et la toiture, et nous voilà partie pour cinq années de travaux et d’extrême fatigue.

Au bout de trois ans, nous sommes parties vivre pour une durée d’un an chez mes parents, car les travaux étaient trop importants. Cette année, à été extrêmement difficile, je vous l’assure…

J’avais à ce moment un job sympa où je gagnais bien ma vie, mais forcément avec un rythme d’heures soutenues, mon mari même chose et le week-end, c’était encore la maison. Nous avons donc lâchés quelque temps notre église locale tellement que nous étions fatigués, nous voulions vite en finir. (Chose que je ne recommande à personne, Dieu doit être notre priorité!)

C’est à la fin de cette même année que les choses, on commençait à changer dans notre relation avec le Seigneur, où un demi-tour radical s’est opéré.

Je me souviens, un jour nous étions dans la salle de bain de mes parents et je dis à Romain “Bon ok on fait tout ça pour la maison, nous allons enfin avoir un magnifique intérieur, mais si Dieu nous demande de la vendre malgré tout ce que l’on à fait, es-tu prêt ? ” et Romain qui me dit “Mais pourquoi Il nous demanderait ça ? Mais oui, si nous devons le faire, alors nous le ferons”. C’était tellement prophétique à ce moment là. Le Saint-Esprit à parlé à travers ma bouche, mais je ne le savais pas encore.

 

Ca y est, la maison est terminée !! Nous rentrons enfin dans notre nouveau chez nous, enfin nous allons pouvoir vivre. Romain s’installe dans le canapé et soupire de soulagement, et moi, je pars au supermarché.

Au retour, je regarde ma maison et me dis à l’intérieur de moi-même : “Je ne sais pas pourquoi mais je ne suis pas satisfaite, pourquoi ne suis-je pas contente? Je ressens dans mon coeur qu’on doit partir au Québec”. Romain vient me voir pour me dire la même chose !

Bon, je ne crois pas au hasard mais plutôt au Saint-Esprit qui vit en nous. Et c’est là que tout à démarré. Un an et demi après, me voilà à vous écrire avec comme vue la neige du Québec.

Pourquoi je vous partage ce témoignage ? 

Il n’y a rien de mal à acheter une maison, à y faire quelques travaux. Mais nous ne devons pas être attachés au matériel. Nous ne devons pas laisser ces choses prendre la première place dans nos vies. Vous savez, nous avions investi énormément d’argent, nos salaires étaient absorbés par les rénovations, pour au final lors de la vente récupérer à peine le quart de nos travaux (et non de la valeur de la maison). Comme la majorité des jeunes, nous avons fait un crédit. Mais nous savons que c’est Dieu notre source, et Il détient toutes richesses, et nous sommes bénis car nous sommes ses enfants.

Nous avons fait énormément d’erreurs, mais la plus grave a été de mettre Dieu de côté.

Nous avons dû relâcher, et tout lui abandonner, tout lui donner. Ce n’est pas facile, mais lorsque nous prenons conscience de qui est notre Père, alors nous pouvons avancer avec confiance. Nous ne devons pas nous attacher à l’argent, ni compter sur l’argent, mais nous devons compter sur Dieu, uniquement sur Lui.

Aujourd’hui, je vous parle de cette maison, mais dans votre vie cela peut être un travail, un compte en banque, et pleins d’autres choses qui vous empêchent de compter uniquement sur le Seigneur.

Revoyez vos priorités, je vous encourage à Lui faire totalement confiance car Il est fidèle et aujourd’hui je vois la main de Dieu comme jamais je ne l’ai vu, sa Faveur nous accompagne chaque jour, nous qui sommes ses enfants.

Nous devons être des canaux de bénédictions, et laisser Dieu être Dieu dans TOUTES les sphères de nos vies.

 

A bientôt pour un autre témoignage !

 

Photo by Trent Szmolnik on Unsplash

Cet article comporte 4 commentaires
  1. Wooowww!! Que Dieu vous bénisse. Vous Lui avez fait totalement confiance meme pour votre lieu d’habitation ce qui est un sujet délicat! Vraiment qu’Il vous bénisse

  2. Merci ! C’est beau. Ça fait plaisir de voir qu’on est pas les seuls à galèrer avec nos travaux… Et ça confirme bien qu’il faut donner à Dieu la place qui lui revient (la première). Que les travaux ne deviennent pas notre idole. Et plus tard, notre confort à la maison non plus. 🙏
    Curieuse de savoir ce qui vous a amené au Canada 😉

    1. Oui j’ai vu que tu faisais des travaux chez toi, avec des enfants c’est un challenge encore plus important, vous êtes courageux ! Oui que cela ne prend pas la première place, après il n’y a rien de mal à avoir une belle maison 🙂 Tant que ça ne prend pas Sa place.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Back To Top