skip to Main Content
La Gestion De Mon Téléphone

La gestion de mon téléphone

Le téléphone c’est comme les réseaux sociaux, on ne sait pas comment l’utiliser et on l’utilise mal. Bien souvent on n’utilise pas notre téléphone avec sagesse et on en devient esclave. J’ai longtemps été « esclave » de mon téléphone. Et cela au point de vouloir le jeter par la fenêtre. J’ai travaillé plusieurs années comme négociatrice immobilier et ce téléphone ne me quittait JAMAIS. Lorsque j’ai arrêté mon activité j’ai vécue ça  cela comme une vraie bouffée d’oxygène ! Bien que nous nous disions au travail qu’il était important de mettre des limites pour notre vie personnelle, cela n’était pas évident à mettre en application de façon concrètesachant qu’une commission en attente pouvait s’envoler à tout moment. Enfin bref, c’est un autre sujet. Mais vous comprenez l’idée.

Aujourd’hui, de façon concrète j’ai été contrainte de mettre des actions en place pour mieux gérer mon téléphone. Comme vous le savez, mes activités sont essentiellement sur le web. Cela sans compter les communications et les recherches personnelles que je peux faire sur mon téléphone. Ce fut une contrainte, car je me suis aperçue que j’en étais devenue esclave, il me dominait. 

« Chacun est esclave de ce qui a triomphé de lui.» 1 Pierre 2.19.

 

Il était devenu un outil de distraction terrible, dans mes temps personnels avec le Seigneur, je ne pouvais pas m’empêcher de désactiver mon téléphone pour regarder les réseaux avant de le refermer. C’était  devenu un réflexe, une habitude !

Il est aussi une occasion de chute et il faut en avoir conscience ! Une porte par laquelle le diable peut entrer.

Nous devons donc l’utiliser avec sagesse et sobriété pour qu’il devienne véritablement un serviteur, un outil pour la gloire de Dieu et pour répandre son Royaume.

Voici les actions concrètes que j’ai donc menées de mon côté :

  1. La première étape était la prise de conscience en regardant/calculant mon temps passé sur lécran. L’objectif était dans un premier temps de faire un constat réel de la situation, et ensuite de réfléchir au temps que je souhaitais investir , tout en mesurant ce qui était nécessaire pour l’accomplissement des projets de Dieu.
  2. Ensuite, j’ai désactivé toutes les notifications. Les notifications sont vraiment une distraction terrible, j’ai donc désactivé toutes les notifications liées aux réseaux sociaux. Je n’ai gardé que les e-mails pour traiter uniquement les informations urgentes.
  3. Je n’utilise quasiment plus Google Agenda. En 2020 j’ai pris la décision d’utiliser un agenda et des plannings (repas) physiques. Comme je le disais plus haut, mon activité est essentiellement sur le web. Il était donc important pour moi de trouver une alternative me permettant de me couper un peu du téléphone.
  4. Dans mes temps personnels avec le Seigneur, je mets de la musique instrumentale sur mon ordinateur ce qui me permets de laisser mon téléphone de côté.
  5. Suite à mon premier point, j’ai décidé de ne plus naviguer inutilement sur les réseaux sociaux à tout bout de champ. Lors des activités comme la préparation du repas, l’écriture d’un article, les jeux avec mon fils, ou les temps de discussion avec mon mari, je laisse également mon téléphone de côté.  

 

Ces points banales pour certaines ou excessifs pour d’autres m’ont amenés de l’étirement à l’intérieur de moi. Oui, la chair, quant à elle, n’a aucunement envie de lutter, elle n’est pas combative et courageuse. Le Saint-Esprit, Lui l’est heureusement !

Alors, c’est la gestion que j’ai choisie pour mon équilibre de vie. Ce n’est pas parce que nous décidons de changer et que nous listons ces changements qu’ils vont forcément se réaliser dans notre vie. Cela demande de la constance, de se positionner à chaque fois que l’envie nous prend et que nous sommes sur le point de déverrouiller notre cellulaire.

Le Prophète Jérémy Sourdril a fait une émission à ce sujet que je vous conseille fortement de regarder.

 

Et vous, comment gérez-vous votre téléphone de votre côté ?

 

Pensez à partager cet article avec une personne qui en a besoin.

 

Crédit photo : Romain Bourse

Cet article comporte 6 commentaires
  1. J’ai la même prise de conscience que toi… J’ai désactivé la plupart des notifications, mais j’ai toujours ce furieux réflexe d’emmener mon téléphone partout avec moi et de scroller Instagram à l’infini alors que je n’en aurais pas besoin, juste par réflexe.
    J’ai pris la résolution de déconnecter certaines demi-journées de la semaine mais pour l’instant je ne m’y suis pas tenue. Tu m’encourages à persévérer !

    1. Coucou Marie-Êve, ahah ce n’est pas gagné de mon côte non plus mais je lutte encore et encore lol. L’important c’est d’être intentionnelle et vigilante, c’est un bon début je pense 🙂 Merci pour ton commentaire !

  2. C’est justement ce sur sur quoi le saint esprit m’interpelle depuis un moment! Merci pour cette article, demeurez bénie 🙏🏿

  3. Mon amie et moi avions été choqué de constaté qu’on pouvait passer plus de 30h par semaine sur nos téléphones. Tant d’heures gaspillées.! Le plus dur c’est de trouver un moyen d’utiliser ce temps autrement. Parce que dès que l’ennui survient, on peut tenter d’aller voir ce qui se passe sur les réseaux sociaux !
    Que le Seigneur nous aide et merci beaucoup pour vos conseils.
    Pour ma part, j’ai décidé de me déconnecter un jour par semaine et je cherche encore comment remplacer cette mauvaise habitude.

    1. Oui c’est comme pour les pensées, si on ne remplace pas nos mauvais raisonnements par la pensée de Christ alors ce sera en vain. Même chose avec les réseaux, je suis certaine qu’il y a des actions à mettre en place, lire certains livres, se former sur des sujets précis, développer un talent, passer plus de temps avec Dieu, relancer ou lancer des projets que Dieu a déposé sur toi et sur ton ami. Un tas de choses qui nous amènent à vivre réellement:) Demeure bénie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Back To Top