skip to Main Content
À Quoi Ai-je Renoncé Dernièrement ?

À quoi ai-je renoncé dernièrement ?

Cette année 2020 sera conduite par un mot : VULNÉRABILITÉ. C’est donc sous la direction du Seigneur qui m’a inspiré ce mot, que je vous partage et vous  témoigne de certaines choses. Alors… comment se traduit le renoncement dans ma vie actuellement ?

Lorsque mon mari et moi sommes venus au Canada il y a 1 an bien que ne sachant pas trop à quoi nous attendre, au moins une chose était sûre : j’allais reprendre le travail. Pour moi reprendre une activité était logique. Nous sommes dans un nouveau pays dans lequel nous devons tout recommencer, il fallait bien que j’aide et que je contribue « financièrement ».

J’étais enceinte de 8 mois à notre arrivée, et je m’étais laissée un laps de temps de quelques mois. Je me disais  “Ouais, au bout de 4-5 mois je vais reprendre le taff.

Vous savez, mon plus profond désir était d’être là pour Baby Nath. Seulement en gardant les yeux fixés sur les circonstances et notre situation financière, j’avais comme des moments de panique et la peur m’ a amenée à occulter mes convictions durant quelques minutes,  puis quelques heures… jusqu’à ce que je prenne le dessus avec le Saint-Esprit. Cela a donné naissance à une lutte à l’intérieur de moi.

J’ai passé du temps, beaucoup de temps à m’occuper de mon amour de Baby Nath. Je ne voyais aucune porte s’ouvrir, et je ne ressentais aucune conviction intérieure pour le travail. J’ai plaidé plusieurs fois ma cause auprès de Papa (je me dis que parfois Il doit être fatigué de moi lol). Ne voyant pas les choses bouger, j’ai décidé de me disposer, de disposer mon cœur à toutes les éventualités venant de Dieu. En réalité, cela revenait à lâcher prise. C’est à ce moment qu’une nouvelle conviction est arrivée, celle de rester auprès de Baby Nath malgré les vents contraires et les obstacles financiers. Je me suis soumise à Sa volonté et je lui ai fait confiance. Car encore une fois, c’est dans la foi et par la foi que les montagnes devant nous s’aplaniront.

Alors oui, je vois la main de Dieu chaque mois, dans chaque chose. La provision vient avant le besoin et c’est une nouvelle situation qui nous conduit à expérimenter Sa Parole et Ses promesses. Le renoncement nous amène  sur le chemin de Dieu qui est parfait, dans Ses pâturages verdoyants. J’ai une paix qui est indescriptible.

Cette situation engendre d’autres petites choses auxquelles je dois renoncer pour un temps. J’apprends le contentement et c’est libérateur ! Je développe davantage mon attitude de reconnaissance. Je m’approche de plus en plus du caractère de Christ et il est là mon plus grand bien, celui de connaitre Jésus.

 

Crédit Photo : Romain Bourse

Cet article comporte 2 commentaires
  1. Merci pour ce billet encourageant!moi j’ai été styliste pendant 20 ans en ayant 3 enfants..c’était très stressant…mon corps a dit stop car jai eu un AVC il y a un an…le Seigneur m’a gardé car je n’ai que très peu de séquelles(à part une très grande fatigue….)
    Mais quelle lutte en moi même de ne plus travailler!!(à l’extérieur de la maison!)alors que mon mari ne gagne pas super bien.sa vie…nous devons faire des sacrifices…dans notre société il y a une pression pour que les femmes travaillent…et elles en paient le prix…merci pour ce billet qui fait du bien!

    1. Je te comprend tellement Rosalie, bien que je ne suis pas passée par ce que tu as vécue. Renoncer de travailler n’est pas simple. Ça ne veut pas dire que la situation est figée dans le temps. Seulement, nous devons suivre l’agenda de Dieu. Une chose est certaine, ce n’est jamais pour avoir MOINS que ce que nous avons déjà. Bien qu’en apparence, on se dit : Beh financièrement j’ai moins. Le peuple d’israél lorsqu’il a quitté l’Egypte s’est retrouvé avec la « manne » alors qu’en esclavage le peuple avait des gros faitouts pleins de viandes. La bénédiction n’était pas la manne mais le lait et le miel dans le pays de Canaan. La manne était bonne mais elle n’était que temporaire. Demeure bénie 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Back To Top