La consécration et la santé du corps, où est le rapport ?

La consécration et la santé du corps, y a t’il un rapport ?

Il est vrai qu’il y a de ça 1 an, je n’aurai su quoi répondre, mais maintenant que je le vis j’en comprend tout le sens.
Que ce soit de s’alimenter, de prendre soin de son corps etc, il est important, voir primordial de ne pas se négliger. Pour la simple bonne raison que nous avons quelqu’un qui vit en nous… l’être suprême et divin que personne ne surpasse… le Saint-Esprit ! Dans son amour immense Papa nous l’a offert grâce à l’accomplissement de la venue de son fils, le consolateur qui habite en nous. Extrait de 1 Corinthiens 6 : 19
“Ou bien auriez-vous oublié que votre corps est le sanctuaire même du Saint-Esprit qui vous a été donné par Dieu et qui, maintenant, demeure en vous ? […]”
 
Notre corps est le temple du Saint-Esprit, dans ce processus de consécration il est important d‘honorer le Saint-Esprit en veillant à toujours garder une attitude sobre et en prenant soin des “lieux”. Je ne dis pas !ayé! plus de fast-food, plus jamais tu auras un burger dans ta bouche etc. Non, non, non, non, pas du tout…
Jésus nous demande de veiller (d’être toujours en alerte) et il est écrit dans Luc 21 : 34
 
Faîtes donc bien attention, veillez sur vous-mêmes pour que vos esprits ne s’alourdissent pas à force de bien manger, de trop boire et de vous tracasser pour votre vie de tout les jours, sinon ce grand jour vous surprendra tout à coup.
 
Il faut adopter un style de vie sobre, c’est à dire modéré, qui consomme et vit avec modération. Car n’oublions pas que nous avons la chair qui elle, n’aime pas la modération, mais aime l’excès, le trop plein, le perfectionnisme, l’imprudence, etc.
Je me suis amusée à regarder les antonymes du mot SOBRE, les voici : 
Éclatant, alcoolique, bavard, brillant, brillanté, chamarré, compliqué, copieux, criard, développé, débauché, excentrique, glouton, goinfre…
Quand je regarde tout ces mots, je comprends tellement que le Seigneur nous appelle à la sobriété. Il y a tellement de mot que nous pouvons retrouvés dans notre quotidien, par exemple “goinfre” et “glouton”, j’étais comme ça il y ‘a encore quelques mois, mais au départ je n’y voyais pas de problème (comme beaucoup j’imagine) j’aimais juste manger.
Mais le Seigneur m’a éclairé par le jeune, que même la nourriture (ça peux être aussi le non repos, la passivité par ex) doit être assujetti par le Saint-Esprit. TOUTE la chair. Aïe, aïe, aïe…Et je n’ai pas apprécié ça au début! Et puis le Seigneur m’a conduit petit à petit à m’alimenter d’une manière différente afin d’apprécier les aliments, que je vois à présent comme ils sont réellement, des bénédictions de Dieu. Et je suis rentrée dans le bon processus, de gloire en gloire.
Comme dirait Joyce Meyer “ Si tu ne sais pas résister à un bon Muffin, comment vas-tu résister au diable ? “ (Je l’imagine devant moi ce gros muffin, c’est tellement vrai)
Le but est de s’instaurer une discipline de vie afin d’être toujours en alerte quant à notre Seigneur, à sa venue, et à honorer le Saint-Esprit par notre sobriété et notre soumission total.
 
Et en plus de ça, nous prenons soin de notre santé, nous ne laissons pas notre chair nous dominer par ses caprices. L’objectif de notre vie est de le servir, et le servir le plus longtemps possible afin d’amener à la fin de notre vie devant son trône un maximum de couronnes.
 
Prendre soin de l’outil que Dieu nous a confié, permettra de le servir le plus longtemps possible. Si nous n’en prenons pas soin, à un moment donné il ne sera plus utilisable.
 
Nous avons notre propre responsabilité quant à sa gestion.
 
Photo de Roman Kraft sur Unsplash

La consécration, c’est quoi ?

Qu’est-ce que la consécration à Dieu ? Qu’est-ce qu’une vie consacrée à Dieu ? Ce sont des questions que je me suis posées début 2018 alors que je venais de quitter mon travail pour me donner pleinement à Dieu.

J’avais ce désir de lui donner totalement ma vie, de vivre enfin ce pour quoi j’ai été créée. Seulement, j’avais une mauvaise image de la consécration. Lorsque j’entendais ce terme, je pensais à des cathédrales froides et vides, des prêtres, des pasteurs et des élites… Bref, tout ce que je n’étais pas et tout ce qui me faisait fuir. Mais en faisant des recherches, j’ai découvert un tout autre aspect et ce que je redoutais est devenu mon appel premier.

Dans les films d’amour, nous pouvons souvent voir que l’homme est prêt à se sacrifier et à renoncer à tout ce qui est nécessaire pour être avec sa bien-aimée. Si nous sommes mariés, alors nous nous souvenons surement que notre mari, à un moment donné, a dû renoncer à certaines choses pour être avec nous. Je me dis que la consécration à Dieu est à peu près la même chose. Pour moi, elle se résume à une histoire d’amour intense. Dédier notre être tout entier, notre âme, notre corps et notre esprit. Renoncer à notre propre volonté autant de fois que cela est nécessaire (autant dire toute notre vie). Ce qui est incroyable, c’est qu’à chaque renoncement, une nouvelle facette se dévoile à notre être, cela en devient palpitant et excitant. Chaque fois que l’on se met à genoux, c’est une gloire plus intense qui nous enveloppe et se révèle. Qu’allons-nous découvrir la prochaine fois ? 

La vie consacrée à Dieu est aussi une montagne qui se gravit avec toutes ses difficultés et ses efforts qu’entraine une randonnée intense. Elle n’est pas facile, mais la vue là-haut est époustouflante et transperçante ! Tout en haut, c’est à la fois comme si l’on n’existait plus, comme si plus rien ne comptait tant la création est extraordinaire et à la fois c’est à cet endroit qu’on se sent plus vivant que jamais. Il y a un mystère au sommet, qui ne s’explique pas, mais qui se vit.

Il y a un mystère dans la passion pour Jésus qui doit se vivre pour la saisir.

C’est avec des mots simples, les miens, que je vous explique brièvement ce que c’est et j’espère qu’ils vous toucheront et vous donneront l’envie d’aller plus loin.

Pour vous aider davantage, dans ma quête de révélation début 2018, j’ai trouvé une ressource qui m’a vraiment beaucoup aidé : « La consécration» de Watchman Nee sur EMCITV.

J’espère qu’elle sera pour vous une grande bénédiction comme elle l’a été pour moi.