Mes projets ont été une source de distraction

Nous sommes à la fin des temps et Jésus revient bientôt et je pense que je n’en ai jamais eu autant conscience qu’aujourd’hui. Je veux me tenir prête pour son retour et j’ai hâte de le voir de mes propres yeux resplendissant et plein de gloire…  En faisant mon bilan de 2020, j’ai fait une rétrospective aussi des années précédentes comme j’aime faire. J’ai été étonné de voir à quel point j’ai pu être distraite par un tas de projets. Alors, c’est vrai que j’ai cette nature à vouloir entreprendre et faire des choses. Je suis très orientée tâches et atteindre des objectifs est très moteur pour moi. C’est une force et une qualité que le Seigneur m’a données, comme à beaucoup d’autres personnes. Il m’a créé et m’a voulu ainsi, alors merci Seigneur ! Seulement, comme je vous disais, j’ai été beaucoup distraite. 

C’est en 2017 que j’ai donné entièrement ma vie à Dieu et qu’Il est devenu le SEIGNEUR de ma vie. Je travaillais dans l’immobilier et mon besoin d’atteindre des objectifs était vraiment bien comblé. J’excellais ! Lorsque j’ai quitté mon travail fin 2017 pour me mettre à part pour Dieu, j’ai commencé assez rapidement à me lancer dans divers projets. Et je peux vous le dire tout de suite ; certains étaient inspirés par Dieu, d’autres non. Ceux qui étaient de Dieu, finalement, il y en avait très peu. 

Je voulais faire plein de choses qui me paraissaient être « louables », car c’était pour Son royaume ! Il faut dire aussi que pendant cette période je cherchais ma « voie ». J’ai voulu me lancer à mon compte, offrir des services, faire du coaching, devenir leader dans un tas de domaines… Et j’en passe ! Et toutes ces choses étaient pour servir Dieu vraiment. 

En vérité, souvent on se leurre soi-même sur nos propres motivations et intentions. Dieu seul connaît la profondeur de notre coeur. Je disais que je faisais ça pour le Seigneur, alors qu’en fait, en creusant profondément, je servais des ambitions personnelles mêlées aux intérêts de Dieu. Je voyais mon élévation, mon statut et ma position et toutes ces choses venaient de l’orgueil.

Mais je dis que ce n’était pas tant ça le « problème » bien que cela révèle une chose : il est important de laisser le Saint-Esprit faire son oeuvre en nous de renouvellement et de sanctification et ne pas « brusquer » les choses en allant trop vite.

En fait, le gros problème, c’est que ce n’était tout simplement pas la volonté de Dieu que je fasse tout ça !  

Nous sommes dans un temps où l’entrepreneuriat est à son plus haut. Les réseaux sociaux nous démontrent qu’il est possible de faire des projets divers et variés. Et c’est une bonne chose. Nous sommes encouragés et poussés à entreprendre, à répondre à l’appel de Dieu pour notre vie, à entrer dans notre destinée… Ça fait beaucoup de pressions sur nos épaules ! Je suis certaine que la plupart d’entre vous qui me lisez, vous vous dîtes ; quel est mon appel ? Est-ce que je suis vraiment dans ce que Dieu veut que je fasse ? Etc. Avant de continuer, j’aimerai parler de ça quelques instants. Effectivement, nous sommes tous appelés à accomplir des œuvres pour Dieu. Mais est-ce notre premier appel ? On zappe bien souvent notre première vocation, qui est d’approfondir notre relation avec Dieu. De demeurer avec Dieu et d’apprendre à la connaître ! Et souvent on brûle les étapes en courant une course pour laquelle nous ne sommes pas encore prêts à courir et c’est dangereux. Alors, soyons vigilants !  

Pour revenir au sujet de mon article, vous savez, je remarque aussi que bien des projets nous amènent à construire seuls et nous écartent d’une vision (plus grande) pour marcher dans notre « propre » vision. On veut marcher dans notre propre appel, on veut notre propre ministère. Et lorsque cela n’est pas de Dieu et bien cela amène de la division et le corps de Christ perd en force. 

Je ressens et je crois profondément qu’il y a un fort esprit de distraction qui se meuve dans l’église. J’imagine que ce n’est pas nouveau, seulement ses méthodes évoluent avec le temps. Ces esprits mauvais se déguisent en ange de lumière pour séduire le peuple de Dieu avec des projets qui semblent faire avancer le royaume. Alors qu’en fait c’est tout simplement une forme de distraction que le diable envoie pour tromper le peuple et qu’il ne fasse pas simplement ce qu’il est appelé à faire.

Ce n’est pas parce qu’on fait une œuvre qui paraît bonne pour le royaume qu’on est dans la volonté de Dieu ! On peut même porter du fruit sans être dans Sa volonté. (Et oui, grande révélation pour moi!)

Comme Jésus lorsqu’il a été tenté dans le désert, l’ennemie vient nous séduire par des visions alléchantes correspondant même à des besoins. 

Il y a une phrase qu’un de mes pasteurs a dite dernièrement : Le Seigneur souhaite que l’on mette notre potentiel et notre talent au service d’une œuvre sans que cela nous serve personnellement. 

Et je suis certaine que pour beaucoup d’entre nous, c’est le cas. Certains pour une saison, d’autres pour une vie. 

John C. Maxwell a dit : Pour accomplir de très grandes choses, mettez votre égo de côté et acceptez de faire partie d’une équipe. 

Donc oui, ça demande de mettre notre égo de côté et de s’humilier pour prendre ce genre de choix. Le Seigneur lui-même dit : L’humilité précède la gloire ! 

C’est donc le moment, alors que nous sommes dans les temps de la fin, de s’humilier devant Dieu et de le laisser VRAIMENT faire son œuvre en nous. Il n’est plus question de faire seulement du bien aujourd’hui, mais il est question de délivrer les captifs et de sauver les âmes !

Prov 19:20-21

Ecoute les conseils, et reçois l’instruction, Afin que tu sois sage dans la suite de ta vie. Il y a dans le coeur de l’homme beaucoup de projets, Mais c’est le dessein de l’Eternel qui s’accomplit.

 

Photo by Priscilla Du Preez on Unsplash

Comment se créer une routine matinale

Comment se créer une routine matinale ?

Il est important de prendre soin de ces premiers instants, nos prémices de la journée. Une routine matinale permet de bien commencer la journée, que nous le soyons (matinales) ou non, elle nous est profitable. Nous pensons très souvent que si nous nous levions plus tôt alors obligatoirement nous serions plus fatigués. C’est une idée préconçue à  bannir, car c’est complètement faux pour la majorité des personnes.

Qui aime se lever dans la précipitation, oublier la moitié de ses affaires et commencer sa journée en ayant encore son cerveau, ses pensées dans le lit ?

Il est intéressant de voir que dans le « monde » c’est un principe que beaucoup de femmes entrepreneuses (ou non) utilisent et on ne peut qu’en constater les fruits. Elles réussissent dans leurs affaires, sont sur tous les fronts et tout cela dans la bonne humeur et la sérénité.

Nous qui avons toute la science, l’intelligence, la paix…  grâce au Saint-Esprit, nous ne sommes pas arrivées là ? Je ne sais pas, peut-être que nous nous dé-responsabilisons puisque nous avons le Saint-Esprit, nous pensons que tout se fera tout seul. C’est ce que j’ai cru pour mon eBook, je ne l’ai jamais vu tomber du ciel.

Alors, il est temps de se prendre en main qu’en pensez-vous ?

Je vous propose quelques clés pour préparer votre Morning Routine.

Préparez votre routine la veille le soir. 

Pour être efficace le matin et ainsi profiter de ce temps spécifique que vous allez mettre à part, il faut préparer votre routine la veille, c’est très important. Préparer les lunchs, votre tenue, la préparation de votre café/thé/jus/chocolat… j’ai oublié quelque chose ? Prenez votre douche la veille si vous préférez. Réglez votre réveil, ne le laissez pas à côté de vous si vous savez que vous allez l’éteindre et vous endormir à nouveau. Mettez-le au bout de la pièce, pas le choix que de vous lever ! Préparez votre environnement, bref faites tout ce qu’il faut pour que votre routine soit la plus agréable ! C’est le but.

Fixez-vous une heure de réveil faisable. 

Ne visez pas la lune tout de suite, vous risquez d’échouer et d’être découragée et de mettre en l’air tous vos efforts. Soyez raisonnable et faîtes le graduellement. Quel objectif vous êtes-vous fixé ? 1h30 ? Et bien peut-être que la première semaine vous ne ferez que 45 minutes. Pensez sur le long terme, votre but est de maintenir le rythme.

Qu’est-ce qui vous ferait plaisir ? 

Que faites-vous habituellement le week-end  ? Pourquoi ne pas le faire en semaine ? Oubliez la grasse mat’, mais vous comprenez ce que je veux dire ? Moi j’aime prendre mon temps pour savourer mon petit déjeuner, j’aime avoir de bonnes choses à table, et bien je le fais aussi en semaine seulement je ne passe pas autant de temps que le week-end. Vous aimez le sport ? Écoutez de l’instrumental, appliquez-vous une crème… bref, faites-vous ce cadeau ! J’imagine que vous ne serez pas en mesure de tout faire dans ce créneau (le masque par exemple, j’en suis qu’à une fois par semaine pour le moment), mais seulement faire quelque chose qui vous plaît chaque jour fait toute la différence !

Éveillez-vous.

Pour être dans de bonnes conditions, rien de tel que de faire quelques étapes douces pour s’éveiller tranquillement. Prenez-vous une douche fraîche (oui c’est froid, mais vous verrez le bien fou que cela fait !), un bon bol d’air frais, étirez-vous, ouvrez vos stores pour profiter des premières lueurs du jour.

Les freins à identifier et à bannir 

Qu’est-ce qui vous empêcherez de respecter votre routine le matin ? Vos enfants ? Bon, là il faut simplement s’adapter, les bannir ce n’est pas une bonne chose 😊. Votre envie de rester au lit ? (Votre réveil, au fond de la pièce…) Un manque d’organisation ? Préparez la veille. Identifiez vos freins et faites en sorte de ne pas vous laissez voler.

 

Bien sûr les routines peuvent évoluer en fonction des saisons naturelles, spirituelles, familiales et j’en passe. Ma routine a changé depuis que j’ai bébé, je m’adapte autrement, on peut se créer une routine du soir aussi (Article bientôt disponible).

C’est important de ne pas s’enfermer dans une petite boîte, surtout pas. La routine est là justement pour nous donner une liberté et surtout passer un temps de qualité avec Jésus.

Toutes ces clés seront vides si elles ne sont pas utilisées pour la gloire de Jésus-Christ. C’est AUSSI et SURTOUT pour passer un temps spécifique avec Dieu.

 

Pour en découvrir davantage, je vous invite à découvrir mon Guide pratique pour une vie spi’ consacrée.

 

Avec beaucoup d’amour,

 

Emmanuelle

 

Trois conseils pour consacrer vos pensées

Nous sommes le reflet des pensées de notre âme (Prov 23.7). Lorsque j’ai décidé de faire demi-tour dans ma vie, la première chose que j’ai traitée a été mes pensées. Je n’avais pas de filtre, c’était la porte ouverte à toutes sortes de pensées. Les conséquences ont été multiples : je n’entendais pas la voix de Dieu, je croyais des mensonges sur moi-même, sur les autres et sur des situations, mes émotions fluctuais sans raison, je culpabilisais… De quoi foutre une vie en l’air, sérieusement ! On passe à côté de notre vie.

Il est important de CONSACRER nos pensées, sérieusement et sans relâche. Je dois encore lutter aujourd’hui, c’est certes plus facile, car je connais davantage Dieu et Sa Parole. Mais nous devons rester vigilantes, nous le savons, l’ennemie rode cherchant qui voler… Consacrer veut dire mettre à part, synonyme de sanctification aussi, consacrer pour une cause ou une personne, en l’occurrence Jésus Christ. Elles doivent être sanctifiées pour Jésus-Christ, pour le servir. 

Voici quelques conseils que je vous partage grâce à mon expérience. Bien que je ne sois pas experte comme Joyce Meyer 😌. 

Dire NON à la procrastination, ça était là ma faiblesse et ça l’est encore. Lorsque nous avons une pensée, par exemple : je suis nulle. Nous savons qu’elle ne correspond pas à la pensée de Christ, qu’elle n’est pas biblique. Par passivité, ou parce que nous sommes occupés, nous n’ouvrons pas notre bouche pour confesser la Parole, nous n’ouvrons pas la Bible pour lire un verset et le confesser. Nous savons que nous devons le faire, mais nous ne le faisons pas. Nous ne pouvons peut-être pas toujours en fonction de l’environnement où nous nous trouvons, ouvrir notre Bible… MAIS nous pouvons toutes apprendre un verset par coeur et le confesser lorsque cela arrive. 

Je vous en parle, car c’est la passivité qui nous amène à être impuissantes et laisser rentrer en nous de mauvaises semences.

Nourrir ses pensées de la Parole. Le but n’est pas de chasser une pensée sans la remplacer. Vous devez traiter chaque mensonge, chaque pensée qui vous tire vers le bas par la Parole.

Un exemple qui m’arrive de temps en temps, je démarre la journée et j’ai à l’esprit : je suis fatiguée, je suis fatiguée, je ne vais pas réussir toutes mes tâches, ah et puis je fatiguée… Et ça non-stop ! Ce n’est qu’au bout de quelques heures que je me rends compte que ces pensées-là me tirent vers le bas. Et effectivement, oui, j’ai été complètement désorganisé toute la journée. Je prend donc position, car j’ai foiré ma journée (😂 un peu trop tard qu’en pensez-vous ?). J’aurais pu le faire avant si je n’avais pas procrastiné et été vigilante. 

Donc… être vigilantes ! Nous sommes victimes souvent de notre négligence. Et la meilleure façon de veiller, et de passer du temps avec le Seigneur et dans la Parole afin d’être renouvelée spirituellement. C’est sur lorsque nous ne passons pas un temps dans la journée avec notre Père, à parler au Saint-Esprit et par l’Esprit alors nous sommes plus sujets à ne pas être sur nos gardes. 

(Prov 18.21) – La mort et la vie sont au pouvoir de la langue; Quiconque l’aime en mangera les fruits. 

En bref, arrêtons de laisser nos pensées dicter notre vie mais ouvrons notre bouche ! 🛑

Avec amour,

 

Photo by Igor Cancarevic on Unsplash

Quand nous devons abandonner

Quand nous devons abandonner

 


 

Quand Dieu nous demande d’abandonner quelque chose…

faîtes-vous assez confiance au Seigneur pour le faire ? 

 


 

Comme vous le savez, si vous me suivez sur les réseaux, nous (mon mari, mon chien, le bébé dans mon ventre et moi) avons déménagés au Canada, plus précisément au Québec.

Cela fait un mois que nous y sommes, et je reprends enfin mon clavier pour vous écrire. J’avoue je n’attendais que ça, vous partagez certaines de mes expériences, pour vous encourager ou tout simplement occuper vos soirées 🙂

Aujourd’hui, j’aimerais vous parler de notre maison en France, oui parce qu’il y’a une histoire avec elle, et cela mérite bien un article !

Avec mon mari, nous avons acheté une maison il y’a maintenant presque 6 ans, fraîchement mariés, nous ne voulions pas partir en location, nous étions pleins d’ambitions (et de naïveté).

Nous avons achetés une maison sympa avec tout ce qu’il faut pour fonder une famille et s’y projeter pour une bonne dizaine d’années. Bon, oui, il y avait quelques travaux (quelques???).

Nous n’avions pas de gros revenus au moment de l’achat, avec un temps plein sur deux, vous imaginez un peu.

Au final, nous nous retrouvons avec une maison où nous avons JUSTE gardés les murs et la toiture, et nous voilà partie pour cinq années de travaux et d’extrême fatigue.

Au bout de trois ans, nous sommes parties vivre pour une durée d’un an chez mes parents, car les travaux étaient trop importants. Cette année, à été extrêmement difficile, je vous l’assure…

J’avais à ce moment un job sympa où je gagnais bien ma vie, mais forcément avec un rythme d’heures soutenues, mon mari même chose et le week-end, c’était encore la maison. Nous avons donc lâchés quelque temps notre église locale tellement que nous étions fatigués, nous voulions vite en finir. (Chose que je ne recommande à personne, Dieu doit être notre priorité!)

C’est à la fin de cette même année que les choses, on commençait à changer dans notre relation avec le Seigneur, où un demi-tour radical s’est opéré.

Je me souviens, un jour nous étions dans la salle de bain de mes parents et je dis à Romain “Bon ok on fait tout ça pour la maison, nous allons enfin avoir un magnifique intérieur, mais si Dieu nous demande de la vendre malgré tout ce que l’on à fait, es-tu prêt ? ” et Romain qui me dit “Mais pourquoi Il nous demanderait ça ? Mais oui, si nous devons le faire, alors nous le ferons”. C’était tellement prophétique à ce moment là. Le Saint-Esprit à parlé à travers ma bouche, mais je ne le savais pas encore.

 

Ca y est, la maison est terminée !! Nous rentrons enfin dans notre nouveau chez nous, enfin nous allons pouvoir vivre. Romain s’installe dans le canapé et soupire de soulagement, et moi, je pars au supermarché.

Au retour, je regarde ma maison et me dis à l’intérieur de moi-même : “Je ne sais pas pourquoi mais je ne suis pas satisfaite, pourquoi ne suis-je pas contente? Je ressens dans mon coeur qu’on doit partir au Québec”. Romain vient me voir pour me dire la même chose !

Bon, je ne crois pas au hasard mais plutôt au Saint-Esprit qui vit en nous. Et c’est là que tout à démarré. Un an et demi après, me voilà à vous écrire avec comme vue la neige du Québec.

Pourquoi je vous partage ce témoignage ? 

Il n’y a rien de mal à acheter une maison, à y faire quelques travaux. Mais nous ne devons pas être attachés au matériel. Nous ne devons pas laisser ces choses prendre la première place dans nos vies. Vous savez, nous avions investi énormément d’argent, nos salaires étaient absorbés par les rénovations, pour au final lors de la vente récupérer à peine le quart de nos travaux (et non de la valeur de la maison). Comme la majorité des jeunes, nous avons fait un crédit. Mais nous savons que c’est Dieu notre source, et Il détient toutes richesses, et nous sommes bénis car nous sommes ses enfants.

Nous avons fait énormément d’erreurs, mais la plus grave a été de mettre Dieu de côté.

Nous avons dû relâcher, et tout lui abandonner, tout lui donner. Ce n’est pas facile, mais lorsque nous prenons conscience de qui est notre Père, alors nous pouvons avancer avec confiance. Nous ne devons pas nous attacher à l’argent, ni compter sur l’argent, mais nous devons compter sur Dieu, uniquement sur Lui.

Aujourd’hui, je vous parle de cette maison, mais dans votre vie cela peut être un travail, un compte en banque, et pleins d’autres choses qui vous empêchent de compter uniquement sur le Seigneur.

Revoyez vos priorités, je vous encourage à Lui faire totalement confiance car Il est fidèle et aujourd’hui je vois la main de Dieu comme jamais je ne l’ai vu, sa Faveur nous accompagne chaque jour, nous qui sommes ses enfants.

Nous devons être des canaux de bénédictions, et laisser Dieu être Dieu dans TOUTES les sphères de nos vies.

 

A bientôt pour un autre témoignage !

 

Photo by Trent Szmolnik on Unsplash