Comment j’ai réussie à survivre sans TV pendant plusieurs mois ?

Comment j'ai reussie à survivre pendant plusieurs mois sans TV ?

Comment j’ai réussie à survivre sans TV pendant plusieurs mois ?

 

La TV était une source de distraction terrible dans mon quotidien, malgré toute la bonne volonté j’avais constamment ce besoin d’avoir un “bruit de fond” dans ma maison.

Jeunesse TV, j’ai grandie devant l’écran donc pour moi ça faisait partie des meubles. Sauf qu’un meuble on ne le regarde pas durant des heures et il est là le problème.

Lorsque j’ai prie la décision de me dévouer à Dieu, le Saint-Esprit m’amena tout doucement à retirer le superflus et les distractions combien pesantes qui altérer mon écoute et mon niveau de consécration.

Et c’est de manière naturelle que j’ai compris qu’il fallait être radicale, si nous voulions des résultats radicaux dans notre propre vie.

Alors, je n’ai pas jeté ma télévision mais je ne l’ai juste plus allumée.  Mais si cela était nécessaire, je l’aurais fait (ou stockée chez quelqu’un).

 


 

Dieu rachète le temps n’est-ce-pas ? Un nombre incalculable de soirées, de midis, de matins s’offraient à moi !

À ce moment là, je travaillais encore dans l’immobilier et j’avoue que ça n’a pas été tant difficile que ça la semaine, vu les horaires que je faisais. Le week-end un peu plus, soyons honnête.

Jusqu’à ce que j’arrête de travailler, et là un vide immense s’offrait à moi à longueur de journée.

Là, c’était plus difficile et une mort à moi-même s’est opérée et pas que dans ce domaine. La télévision a été un élément dans mon processus, pas le processus en lui-même.

Parfois il m’arrivait de pleurer, de commencer des choses et ne pas les finir. De tourner en rond. De pleurer à nouveau et de me plaindre.

Dans ce vide, j’ai arrêté de résister. Petit à petit, j’ai commencé à avoir du goût, une soif plus intense pour Dieu. Plus je m’approchais de Dieu, plus les autres choses pâlissaient à sa lumière.  Je recevais dans mon cœur ses désirs, ses projets, je me suis mise à œuvrer et à travailler dans le secret. Et Dieu m’a transformé, je vous passe les détails.

 


 

Aujourd’hui, j’ai perdu le goût de la regarder et ce n’est qu’occasionnellement que je l’allume pour une soirée film par ex.

 

Si vous voulez que cela change, je n’ai qu’un conseil :  Soyez radicale ! Violente en Esprit. 

Jésus nous dit Mat 5:25 :

Si ton oeil droit est pour toi une occasion de chute, arrache-le et jette-le loin de toi; car il est avantageux pour toi qu’un seul de tes membres périsse, et que ton corps entier ne soit pas jeté dans la géhenne.

 

J’ai une question pour vous :

Êtes-vous prêtes à souffrir, un peu de temps, juste un peu de temps, pour briser les chaînes et être réellement libre ? 

 

Partagez avec moi dans les commentaires.

 

Crédit photo :  Jens Kreuter sur Unsplash

 

 

Comment planifier la vision ?

Comment planifier la vision de Dieu ?

Comment planifier la vision ?

 

Nous avons une vision, encore faut-il se mettre en marche pour l’atteindre. Voici une stratégie que je vous propose par des moyens pratiques pour vous organiser.

Je n’ai pas de mérite, je ne suis pas une pro de la discipline ni de l’organisation, j’en connais qui le sont beaucoup plus que moi.

Cependant, grâce aux notions que j’ai acquise par d’autres et que je mets en pratique, je peux vous les partager.


 

Avant toute chose, il faut avoir fait un bilan, une rétrospection des mois qui viennent de s’écouler.

Cliquez ici, si vous n’avez pas lu l’article (et faîtes-le).

 

Ensuite, nous allons écrire la vision globale sur 6 mois voir 1 an. À ce moment, il faut se lâcher et ne pas hésiter à sortir ce qu’il y a au plus profond de notre cœur. Encore une fois, je vous conseille de passer un temps particulier avec le Saint-Esprit avant de le faire.

  • Qu’avez-vous besoin ? Budget/formation.
  • Quel temps pouvez-vous y consacrer ?
  • (…)

Ce mois-ci je parle des rêves de Dieu, mais la vision peut contenir tout les domaines de nos vies (je crois qu’Il a une vision parfaite pour toutes choses) :

  • Relation avec le Seigneur
  • Professionnelle
  • Relationnelle
  • Personnelle
  • Finance
  • (…)

 

Lorsqu’elle est écrite…

Découpez-là par trimestre.

Puis par mois.

Écrivez vos objectifs à la semaine, et nous pouvons même aller jusqu’à la programmation des journées (ce que je ne fais pas particulièrement).

Je fonctionne plutôt avec des listes de TO-DO à la semaine, et j’incorpore les tâches en fonction de mon emploi du temps (voir bibliothèque & boutique).

 

C’est un travail un peu fastidieux, où  il faut de la motivation. Mais nécessaire, peut-être pas pour tout le monde. Nous avons toutes des caractères différents. Il faut regarder au résultat, si vous n’arrivez pas à atteindre vos objectifs, alors je vous conseille fortement de mettre en place cette organisation.

 

→ Partagez-moi et à toutes votre organisation dans les commentaires (:

Photo de Renáta-Adrienn sur Unsplash

8 choses dont nous avons besoin pour la vision

De quoi ai-je besoin pour la vision ?

De quoi ai-je besoin pour la vision ?

 

Voici 8 choses dont nous avons besoin pour accomplir la vision de Dieu


D’une semence : Avant tout, nous avons besoin d’une semence venant de Dieu. Cette semence nous devons la discerner et je t’en parle dans mon dernier article comment discerner les rêves de Dieu.

 

D’être émondé : Une partie du processus consiste à éliminer certaines choses qui nous empêchent de connaitre Dieu, de le suivre et d’accomplir sa volonté.

Rom 12:1-2 : Je vous invite donc, frères, à cause de cette immense bonté de Dieu, à lui offrir votre corps comme un sacrifice vivant, saint et qui plaise à Dieu. Ce sera là de votre part un culte spirituel. Ne vous laissez pas modeler par le monde actuel, mais laissez-vous transformer par le renouvellement de votre pensée, pour pouvoir discerner la volonté de Dieu : ce qui est bon, ce qui lui plaît, ce qui est parfait.

Nous devons prendre la décision de nous mettre sur l’autel, et nous offrir entièrement à la trinité. Ainsi, nous serons transformés par le renouvellement de notre pensée. C’est un temps de combat avec notre chair & l’ennemie mais tout cela est possible grâce au Saint-Esprit qui vit en nous.

 

D’une équipe : Nous avons besoin de personnes autour de nous qui nous encouragent et nous poussent dans la vision. Bien sûr, des personnes vont s’opposer à votre projet c’est inévitable. Vous aurez de l’opposition. D’ailleurs, si vous êtes mariés, il est indispensable que votre conjoint soit avec vous, si ce n’est pas le cas alors ralentissez et mettez cela en prière. Si vous êtes célibataire, demandez au Saint-Esprit de placer autour de vous des personnes pour vous accompagner dans ce chemin.

 

De patience : Il y a plusieurs exemples dans la Bible, où nous voyons Dieu agir à la dernière minute (qui est son temps parfait). Nous voyons Noé qui a peut-être mit 100 ans environ pour construire l’arche. Vous imaginez, jour après jour clouer des planches pendant autant d’années ? La patience produit la fidélité et la confiance en Dieu. Dieu se soucie plus de développer la patience et la fidélité en nous que de nous consentir des raccourcis et des solutions de facilité.

 

De discipline : Daniel priait et méditait les écritures 3 fois par jour ! Il était dans un pays étranger et mit à l’épreuve plusieurs fois afin qu’il abandonne sa foi en Dieu. Pour atteindre notre plein potentiel spirituel nous devons nous appliquer à certaines disciplines de vie. À force d’écouter Dieu et de lui parler, nous finissons pas croire ce qu’Il nous dit.

 

De persévérance : Chaque chrétien portant une vision a besoin de persévérance. Malgré les vents contraires, les oppositions, les résistances nous devons persévérer dans la vision mais surtout dans la relation avec le Seigneur. Car c’est Lui qui nous donnera les réponses et les directions nécessaires pour les temps à vivre.

Jacq 1:3-4 : Car vous le savez : la mise à l’épreuve de votre foi produit l’endurance (la persévérance). Mais il faut que votre endurance aille jusqu’au bout de ce qu’elle peut faire pour que vous parveniez à l’état d’adultes et soyez pleins de force, des hommes auxquels il ne manque rien. 

 

De sagesse : L’humilité est essentielle pour obtenir de la sagesse et découvrir la voie que Dieu a tracé pour nous. Elle vient avec l’étude de la Parole et l’écoute du Saint -Esprit. Notre témoin intérieur, nous indique si ce que nous faisons est bon ou non. La paix de Dieu doit être notre guide dans notre chemin. Vous emprunterez sûrement des chemins qui paraissent fous et déraisonnables aux yeux des hommes, et la paix est un indicateur extrêmement puissant.  Avant chaque décision, consulter le Seigneur est une nécessité et se laisser diriger par l’inspiration divine. Il est bon aussi de rechercher les conseils et les avis de ceux qui nous ont précédés dans cette mission.

 

De perspective divine : Nous avons besoin de connaître notre identité en Christ, et comment Dieu nous voit. Nous avons besoin de la perspective divine. Sinon, l’opinion des autres, leurs éloges, leurs critiques finiront par nous affecter et altérer l’opinion que nous avons de nous-mêmes.

 

Crédit photo :  Neven Krcmarek sur Unsplash

Le temps de la rétrospection

Le temps de la rétrospection pour approfondir sa relation avec Dieu

Le temps de la rétrospection, du bilan.

Nous commençons une nouvelle année, les fêtes sont terminées et nous avons toutes passées du bon temps en famille (je l’espère!). Nous avons fait un break et avons ralenti le rythme du quotidien et c’est bien. Maintenant que nous sommes pleines d’énergie, il est temps de fixer nos objectifs pour cette nouvelle saison.

 


Avant de se projeter sur l’avant, il faut faire une rétrospection de l’année qui vient de s’écouler pour plusieurs raisons :

Prendre conscience de nos victoires & nos échecs.

Prendre conscience de l’évolution dans tous les domaines de notre vie (Personnel, familiale, professionnel, relationnel…).

Connaître les freins et les obstacles qui nous ont empêchés d’avancer dans tel ou tel domaine.


 

Vous remarquerez qu’il est difficile de fixer les nouveaux objectifs sans avoir de base à laquelle on peut se référer. C’est pour cela que le bilan a tout son intérêt, pour ensuite commencer à fixer ses propres objectifs sur l’année complète.

Et ça ne fait pas de mal parfois de se poser de temps en temps pour réfléchir à nos réalisations. Oui, nous courrons tellement dans notre quotidien et la routine. Il est même très rare de se poser pour penser à hier au mois précédent afin d’organiser demain et notre mois. De plus, c’est quelque chose qui n’est peut-être pas naturel pour tout le monde, en tout cas pas pour moi (les organisateurs sont donc les bienvenus!).

Alors je vous invite à prendre un temps spécifique avec le Seigneur, au calme avec un bon café (ou thé, infusion, chocolat…) pour faire le bilan de ton année.

Si vous ne savez pas comment vous y prendre ou vous aimeriez avoir une ligne directrice pour rentrer en profondeur, sachez que j’ai créée un bilan s’intitulant ” Ton bilan personnel sur les 12 derniers mois ” qui se trouve dans la bibliothèque.

 

Et pour vous organiser davantage,  le Be Still Planner arrive dans quelques jours dans la boutique. Il va vous permettre d’écrire la vision sur l’année et de la planifier au quotidien (jusqu’au repas^^).

Pour être avertie, inscrivez-vous à l’infolettre (si pas déjà fait).

Crédit photo : Kinga Cichewicz sur Unsplash

Ménage dans les distractions !

Ménage dans les distractions
Toi aussi il t’arrive de faire 50 choses en même temps dans la journée et pourtant le soir tu as l’impression de n’avoir rien accomplie ou pas grand chose?
 
Aujourd’hui, j’aimerais te parler des voleurs de temps et t’inviter à faire un nettoyage dans tes distractions.
 

Arrête de toujours vouloir être occupé & priorise.
Que ce soit par les tâches ménagères, le travail, les enfants, les amis, les plaisirs, les activités. La journée passe à une vitesse folle, et tu remets ça au lendemain.
Bien sûr, nous avons des obligations, des responsabilités à tenir, mais il y a des choses qui peuvent parfois attendre.
 
Par exemple, les traces au sol qui te perturbent depuis que tu es rentré du boulot. Tu essaies de résister, mais tu n’y arrives pas et tu te jettes sur la serpillière. Cette perfectionniste de serpillière (la vilaine) t’amène à laver de retour toute la maison, puisque “comme tu y es, autant tout faire” me diras-tu.
Chose faîtes, tu as cette sensation de satisfaction à l’intérieur de toi. Une satisfaction tout à fait humaine qui ne comble pas réellement tes besoins.
Ce que je veux dire par cet exemple, c’est que parfois il y’a des choses qui peuvent attendre, il n’est pas toujours question de vie ou de mort. Mais à cause de notre rythme, notre perfectionnisme peut-être, nous nous sentons “obligés” d’accomplir ces choses.
Alors que sincèrement, ces tâches au sol, auraient très bien pu attendre le lendemain ! (elles ne vont pas s’envoler, malheureusement^^)
 
Je t’encourage à te poser la question :
Est-ce vraiment nécessaire que je le fasse maintenant ou cela peut attendre un autre moment ?
Le but n’est pas de procrastiner, mais plutôt d’éviter le surmenage pour se rendre disponible un peu pour… Dieu.
 
La télévision, est-elle vraiment nécessaire ?
La télévision est bourrée de choses du monde qui n’édifie pas, qui sont stériles.
Loin de moi l’idée de dire que regarder un film, c’est mal.
Mais elle ne doit pas devenir un réflexe, un automatisme chaque jour.
Souvent, nous la mettons pour combler un vide, ou pour nous détendre.
 
Mais il y a d’autres moyens de se détendre ! Nous ne sommes plus habitué à demeurer dans le calme, nous avons peur du vide. Nous pensons que le vide n’est pas une bonne chose. Voilà encore une mentalité du monde que nous devons bannir de notre vie.
 
Le téléphone.
Aujourd’hui entre les SMS, les appels, Whatsapp et autres applications de discussion, nous pouvons être dérangé à tout moment.
Il est tentant une nouvelle fois, de se laisser déranger. Il faut à nouveau prioriser, et se focaliser. Couper toutes notifications qui pourraient nous déranger pendant des temps où nous devons être focus, ou tout simplement nous détendre.
 
Toi
Et oui, tu es ta principale distraction ! Entre tes désirs charnels, tes pensées, tes émotions. Il y a beaucoup de choses à gérer et à discipliner pour demeurer dans des temps de repos.
 
Ça fait beaucoup de choses à gérer, oui, c’est vrai. Cela demande de la volonté, mais heureusement le Saint-Esprit est là pour te donner la force d’accomplir. La solution à tous ces points est simple à comprendre, mais parfois difficile à mettre en pratique.
 

Tu dois : Prioriser et accepter que tout ne soit pas comme tu le souhaites et qu’il n’est pas toujours question de vie ou de mort. Pour lâcher prise, et enfin profiter des temps de break que tu t’accordes. Mais attention, tu dois t’instaurer une discipline. Et oui pas le choix, ça demande quelques efforts, mais oh combien bénéfique pour toi ! Ce qui te permettra de ralentir, pour être à l’écoute du Saint-Esprit.
 
Il faut sortir de la distraction, pour chercher Dieu.
 
Je t’embrasse
—–
Photo par Erol Ahmed sur Unsplash