Trois conseils pour consacrer vos pensées

Nous sommes le reflet des pensées de notre âme (Prov 23.7). Lorsque j’ai décidé de faire demi-tour dans ma vie, la première chose que j’ai traitée a été mes pensées. Je n’avais pas de filtre, c’était la porte ouverte à toutes sortes de pensées. Les conséquences ont été multiples : je n’entendais pas la voix de Dieu, je croyais des mensonges sur moi-même, sur les autres et sur des situations, mes émotions fluctuais sans raison, je culpabilisais… De quoi foutre une vie en l’air, sérieusement ! On passe à côté de notre vie.

Il est important de CONSACRER nos pensées, sérieusement et sans relâche. Je dois encore lutter aujourd’hui, c’est certes plus facile, car je connais davantage Dieu et Sa Parole. Mais nous devons rester vigilantes, nous le savons, l’ennemie rode cherchant qui voler… Consacrer veut dire mettre à part, synonyme de sanctification aussi, consacrer pour une cause ou une personne, en l’occurrence Jésus Christ. Elles doivent être sanctifiées pour Jésus-Christ, pour le servir. 

Voici quelques conseils que je vous partage grâce à mon expérience. Bien que je ne sois pas experte comme Joyce Meyer 😌. 

Dire NON à la procrastination, ça était là ma faiblesse et ça l’est encore. Lorsque nous avons une pensée, par exemple : je suis nulle. Nous savons qu’elle ne correspond pas à la pensée de Christ, qu’elle n’est pas biblique. Par passivité, ou parce que nous sommes occupés, nous n’ouvrons pas notre bouche pour confesser la Parole, nous n’ouvrons pas la Bible pour lire un verset et le confesser. Nous savons que nous devons le faire, mais nous ne le faisons pas. Nous ne pouvons peut-être pas toujours en fonction de l’environnement où nous nous trouvons, ouvrir notre Bible… MAIS nous pouvons toutes apprendre un verset par coeur et le confesser lorsque cela arrive. 

Je vous en parle, car c’est la passivité qui nous amène à être impuissantes et laisser rentrer en nous de mauvaises semences.

Nourrir ses pensées de la Parole. Le but n’est pas de chasser une pensée sans la remplacer. Vous devez traiter chaque mensonge, chaque pensée qui vous tire vers le bas par la Parole.

Un exemple qui m’arrive de temps en temps, je démarre la journée et j’ai à l’esprit : je suis fatiguée, je suis fatiguée, je ne vais pas réussir toutes mes tâches, ah et puis je fatiguée… Et ça non-stop ! Ce n’est qu’au bout de quelques heures que je me rends compte que ces pensées-là me tirent vers le bas. Et effectivement, oui, j’ai été complètement désorganisé toute la journée. Je prend donc position, car j’ai foiré ma journée (😂 un peu trop tard qu’en pensez-vous ?). J’aurais pu le faire avant si je n’avais pas procrastiné et été vigilante. 

Donc… être vigilantes ! Nous sommes victimes souvent de notre négligence. Et la meilleure façon de veiller, et de passer du temps avec le Seigneur et dans la Parole afin d’être renouvelée spirituellement. C’est sur lorsque nous ne passons pas un temps dans la journée avec notre Père, à parler au Saint-Esprit et par l’Esprit alors nous sommes plus sujets à ne pas être sur nos gardes. 

(Prov 18.21) – La mort et la vie sont au pouvoir de la langue; Quiconque l’aime en mangera les fruits. 

En bref, arrêtons de laisser nos pensées dicter notre vie mais ouvrons notre bouche ! 🛑

Avec amour,

 

Photo by Igor Cancarevic on Unsplash

Était-ce en vain ?

Était-ce en vain ?


Le 29 avril, notre maison s’est officiellement vendue, enfin ! 5 ans, que nous avions achetés notre premier bien. Nous n’avions jamais loué mon mari & moi-même, nous voulions tout de suite monter d’un cran. Ce qu’il faut savoir, c’est que lui comme moi, nous venons de milieu modeste et avons vécu en cité rimant avec la délinquance et la pauvreté.

Autant dire que nous avions une idée de notre proche future très éloignée de là où nous avions grandi pour bâtir notre vie.

Un peu naïf (un peu beaucoup), nous nous sommes absolument pas rendu compte de l’ampleur des travaux. Et dans mon ancien métier (Agent immo), je me suis rendu compte que c’est l’erreur de beaucoup de jeunes comme nous, nous minimisons les choses à faire. Nous sommes rêveur et ignorons encore réellement la réalité de la vie.

En 5 ans, nous avons investi plus de 60.000 € de travaux ! Nous n’avions pas d’argent de côté à nos débuts (seulement pour notre mariage), et par la grâce de Dieu nous avons été bénis dans nos emplois respectifs. La faveur de Dieu étant avec nous, nous avions des salaires très très confortable, avec lesquelles nous avons pu tout financer sans prêt. (et donc, nous n’avons jamais réellement profités de ces salairesˆˆ)

Le Seigneur nous appelle à partir au Québec, je vous passe les détails. Nous la mettons en vente en sachant pertinemment qu’avec la baisse du marché sur le secteur et l’achat récent (5 ans c’est genre très peu), nous ne pouvions espérer récupérer en totalité notre investissement.

Et nous avions vu juste, par la grâce de Dieu elle s’est vendu légèrement au-dessus du prix du marché ce qui nous permet de récupérer environ un tiers de la somme.

Le constat est que nous avions travaillé dans cette maison durant 5 ans, où nous avons passés des temps très difficile, et avons frôlés le burn-out, au point que notre santé en a été impacté et notre vie spirituelle de très loin ! Nous n’avions jamais profité de nos salaires, nous étions toujours dans la retenu et nous avons perdu beaucoup, beaucoup, d’argents. Quand je pense à tout ces euros, on aurait pu faire un tas de choses !

Pour beaucoup, cette expérience expose un échec. Mais pour nous, cette expérience AU FINAL (il nous a fallu un peu de temps pour nous en rendre compte.) est révélatrice de notre état de cœur AUJOURD’HUI, et devinez, nous avons gagné beaucoup que quelques milliers d’euros… Nous sommes rentrés dans les plans de Dieu !

Nous avons tout abandonnés pour Dieu, tout notre confort et cela révèle que nous n’avons PAS l’amour de l’argent et que nous pouvons être des CANAUX de bénédictions pour notre famille et les âmes autour de nous !

Aujourd’hui, nous redémarrons avec rien ou presque, et nous voyons la main de Dieu dans nos circonstances.


 

Soyons prêts à relâcher et ne pensons pas comme le monde.

Pour moi, il n’y a pas d’échec lorsque nous suivons Christ, mais il n’y a que des preuves d’amour et des occasions multiples à travers nos vies de manifester sa gloire. 

Croyons en la bonté de Dieu et à son amour inconditionnel. Si dans votre vie aujourd’hui, vous savez que vous devez relâcher des choses financières ou non, faîtes ce pas de foi et soyez assurés que Christ vous tend les bras !

Avec amour,

 

Photo by Georgia de Lotz on Unsplash

 

 

 

Quand nous devons abandonner

Quand nous devons abandonner

 


 

Quand Dieu nous demande d’abandonner quelque chose…

faîtes-vous assez confiance au Seigneur pour le faire ? 

 


 

Comme vous le savez, si vous me suivez sur les réseaux, nous (mon mari, mon chien, le bébé dans mon ventre et moi) avons déménagés au Canada, plus précisément au Québec.

Cela fait un mois que nous y sommes, et je reprends enfin mon clavier pour vous écrire. J’avoue je n’attendais que ça, vous partagez certaines de mes expériences, pour vous encourager ou tout simplement occuper vos soirées 🙂

Aujourd’hui, j’aimerais vous parler de notre maison en France, oui parce qu’il y’a une histoire avec elle, et cela mérite bien un article !

Avec mon mari, nous avons acheté une maison il y’a maintenant presque 6 ans, fraîchement mariés, nous ne voulions pas partir en location, nous étions pleins d’ambitions (et de naïveté).

Nous avons achetés une maison sympa avec tout ce qu’il faut pour fonder une famille et s’y projeter pour une bonne dizaine d’années. Bon, oui, il y avait quelques travaux (quelques???).

Nous n’avions pas de gros revenus au moment de l’achat, avec un temps plein sur deux, vous imaginez un peu.

Au final, nous nous retrouvons avec une maison où nous avons JUSTE gardés les murs et la toiture, et nous voilà partie pour cinq années de travaux et d’extrême fatigue.

Au bout de trois ans, nous sommes parties vivre pour une durée d’un an chez mes parents, car les travaux étaient trop importants. Cette année, à été extrêmement difficile, je vous l’assure…

J’avais à ce moment un job sympa où je gagnais bien ma vie, mais forcément avec un rythme d’heures soutenues, mon mari même chose et le week-end, c’était encore la maison. Nous avons donc lâchés quelque temps notre église locale tellement que nous étions fatigués, nous voulions vite en finir. (Chose que je ne recommande à personne, Dieu doit être notre priorité!)

C’est à la fin de cette même année que les choses, on commençait à changer dans notre relation avec le Seigneur, où un demi-tour radical s’est opéré.

Je me souviens, un jour nous étions dans la salle de bain de mes parents et je dis à Romain “Bon ok on fait tout ça pour la maison, nous allons enfin avoir un magnifique intérieur, mais si Dieu nous demande de la vendre malgré tout ce que l’on à fait, es-tu prêt ? ” et Romain qui me dit “Mais pourquoi Il nous demanderait ça ? Mais oui, si nous devons le faire, alors nous le ferons”. C’était tellement prophétique à ce moment là. Le Saint-Esprit à parlé à travers ma bouche, mais je ne le savais pas encore.

 

Ca y est, la maison est terminée !! Nous rentrons enfin dans notre nouveau chez nous, enfin nous allons pouvoir vivre. Romain s’installe dans le canapé et soupire de soulagement, et moi, je pars au supermarché.

Au retour, je regarde ma maison et me dis à l’intérieur de moi-même : “Je ne sais pas pourquoi mais je ne suis pas satisfaite, pourquoi ne suis-je pas contente? Je ressens dans mon coeur qu’on doit partir au Québec”. Romain vient me voir pour me dire la même chose !

Bon, je ne crois pas au hasard mais plutôt au Saint-Esprit qui vit en nous. Et c’est là que tout à démarré. Un an et demi après, me voilà à vous écrire avec comme vue la neige du Québec.

Pourquoi je vous partage ce témoignage ? 

Il n’y a rien de mal à acheter une maison, à y faire quelques travaux. Mais nous ne devons pas être attachés au matériel. Nous ne devons pas laisser ces choses prendre la première place dans nos vies. Vous savez, nous avions investi énormément d’argent, nos salaires étaient absorbés par les rénovations, pour au final lors de la vente récupérer à peine le quart de nos travaux (et non de la valeur de la maison). Comme la majorité des jeunes, nous avons fait un crédit. Mais nous savons que c’est Dieu notre source, et Il détient toutes richesses, et nous sommes bénis car nous sommes ses enfants.

Nous avons fait énormément d’erreurs, mais la plus grave a été de mettre Dieu de côté.

Nous avons dû relâcher, et tout lui abandonner, tout lui donner. Ce n’est pas facile, mais lorsque nous prenons conscience de qui est notre Père, alors nous pouvons avancer avec confiance. Nous ne devons pas nous attacher à l’argent, ni compter sur l’argent, mais nous devons compter sur Dieu, uniquement sur Lui.

Aujourd’hui, je vous parle de cette maison, mais dans votre vie cela peut être un travail, un compte en banque, et pleins d’autres choses qui vous empêchent de compter uniquement sur le Seigneur.

Revoyez vos priorités, je vous encourage à Lui faire totalement confiance car Il est fidèle et aujourd’hui je vois la main de Dieu comme jamais je ne l’ai vu, sa Faveur nous accompagne chaque jour, nous qui sommes ses enfants.

Nous devons être des canaux de bénédictions, et laisser Dieu être Dieu dans TOUTES les sphères de nos vies.

 

A bientôt pour un autre témoignage !

 

Photo by Trent Szmolnik on Unsplash

Ayez confiance au Saint-Esprit

Ayez confiance au Saint Esprit Photo de Tyler Nix sur Unsplash

Ayez confiance au Saint-Esprit

 

Nous sous-estimons bien trop souvent le Saint-Esprit. Nous pensons qu’Il nous guide que pour des grandes décisions. Mais aussi, nous avons un manque de confiance en Lui.

 

Pourquoi ? Il y’a je pense 2 possibilités : 

La première est à cause de notre manque de consécration, notre manque d’intimité avec Lui. Nous n’arrivons pas à discerner sa voix.

Si vous vous retrouvez dans cette possibilité, je vous encourage à approfondir votre relation avec la trinité. Passez du temps dans sa présence d’une façon quotidienne et profonde. À force de demeurer dans sa présence, mais aussi à méditer la Bible vous pourrez reconnaître sa voix et ainsi développer votre confiance en Lui.

La seconde, est le manque de foi, et donc de confiance en celui qui vit en nous.

Nous passons du temps dans sa présence, mais à cause peut-être de mauvais raisonnements, d’idées préconçues nous ne l’entendons qu’occasionnellement. Pas, parce qu’Il nous parle de manière occasionnelle mais parce que nous écoutons notre propre intelligence et les pensées du diable, sans y prendre garde. Or le Saint-Esprit nous parle de manière régulière, n’oubliez pas qu’Il est notre conseiller.

 


 

Dans notre quotidien, Dieu nous parle de diverses manières à travers son Saint-Esprit en voici certaines…

 

Celles qui sont… comment dire, plus faciles à saisir ou à comprendre ?

La Bible : Avant tout, Il nous parle à travers Sa Parole. Le Saint-Esprit nous révèle des vérités à travers les versets, nous aide, nous console, nous guide, nous fortifie, nous donne des directions…

Vision/Rêves

Audiblement 

Une visitation

 

Celles qui sont… plus difficiles à saisir et à vivre dans notre marche quotidienne :

Le témoignage intérieur : Le Saint-Esprit nous conduit par sa paix, mais pas la paix comme le monde la donne. C’est-à-dire basée sur les circonstances de la vie. Mais celle de Jésus qui dépasse les raisonnements, les circonstances et l’intelligence. Le témoignage intérieur demande de la foi, du discernement et de la CONFIANCE.

Les convictions de coeur : Le Saint-Esprit place dans notre coeur ses désirs, ses attentes.

Ses pensées : Il nous insuffle ses pensées, bien souvent elles sont douces et toujours respectueuses de notre volonté. À la différence, le diable ne nous respecte pas en imposant ses idées à notre Esprit, c’est pour cela que nous devons les chasser.

 

 

Le Saint-Esprit veut être notre guide quotidien, notre partenaire et entretenir une relation avec nous. Que ce soit dans les petites décisions, comme dans les grandes, Il veut nous conduire dans TOUTES choses.

 

Je vous encourage, à développer votre relation avec Lui et à OSER l’écouter, oser marcher par la foi en faisant ce dont Il dit de faire dans votre coeur. N’attendez pas un ange qui tombe du ciel, ou une grosse voix qui s’impose à vous, ou bien encore des prophéties et prophéties. Mais recherchez à être guidé comme Lui Il veut vous guider.

Osez la confiance, je préfère me tromper dans ces conditions que de me tromper parce que j’ai volontairement occulté sa voix.

Car oui, nous allons nous tromper, c’est comme ça que nous apprenons à discerner.

Il faut coopérer et vous soumettre à sa volonté. 

 

Crédit photo : Tyler Nix sur Unsplash

 

Ressource : Magazine octobre 2018 des Ministères Leslie Passerino, rubrique consacrée à la confiance.

Ayez confiance en Dieu !

Ayez confiance en Dieu Photo par James Hammond sur Unsplash

Ayez confiance en Dieu !

 

Bien souvent, à cause de notre passé, nous avons des difficultés à faire confiance. Que ce soit en nous (cliquez-ici, pour lire l’article : 2 clés pour sortir du manque de confiance en soi), aux autres et à Dieu.

La confiance en Dieu n’est pas quelque chose d’innée et que la chair affectionne. Nous devons apprendre à faire confiance à Dieu.

Pas qu’Il est des choses à prouver (bien que dans sa grâce, Il nous montre chaque jour sa fidélité), mais plutôt d’opérer en nous un travail par le chemin de la foi.

La foi est la ferme assurance des choses qu’on ne voit pas, des choses que l’on espère. La foi, c’est une manière de posséder déjà par avance, c’est une substance, une puissance. (Heb 11.1)

La confiance ne va pas sans la foi. C’est d’ailleurs pour cela qu’il est si difficile de vivre par la foi, car nous allons à l’encontre de notre chair et notre raisonnement.

 

Nous voyons dans l’Ancien Testament, le peuple d’Israël est resté 40 ans dans le désert parce qu’il n’avait pas confiance en Dieu et avait une mauvaise attitude. Et Dieu désir ardemment notre confiance, car sans ce lien particulier nous ne pouvons vivre en communion parfaite avec Lui. Car le juste vivra par la foi.

 


 

Comment progresser dans ma confiance ?

Voici quelques conseils que j’ai appliqué dans ma vie et qui ont portés du fruit.

 

Nourrissez-vous de la Parole de Dieu en lisant des récits de foi, il y en a un tas dans l’Ancien comme dans le Nouveau.

Lisez des versets sur la nature de Dieu, sa fidélité, son amour.

Passez chaque jour du temps avec le Seigneur et laissez-vous conduire par son Esprit. C’est dans votre relation quotidienne que la confiance va se construire et évoluer.

Obéissez. Dieu va vous demander des petits pas de foi, afin de bâtir cette relation de confiance. Lorsque vous serez fidèle dans les petites choses, il vous en confiera de plus grandes et ainsi de suite.

Cherchez des témoignages de vie de foi, que ce soit dans des autobiographies et autres.

Attendez-vous à ce qu’Il agisse, car Il le fera assurément.

Faîtes vos propres expériences, ne vous contentez pas du vécu des autres. Il faut vivre une vie de foi !

 

 

Proverbes 3 : 5

Mets ta confiance en l’Éternel de tout ton coeur et ne te repose pas

sur ta propre intelligence (ton raisonnement, tes pensées).

 

Crédit photo : James Hammond sur Unsplash

Ressource : Magazine octobre 2018 des Ministères Leslie Passerino, rubrique consacrée à la confiance.